0
×

La coloration du rotin: une technique polyvalente

Les colorations naturelles du rotin

La canne de rotin à l’état sauvage est formée de grandes tiges d’une couleur jaune brillant. Les lianes, elles, tendent plutôt entre le jaune et le vert. À l’intérieur de celles-ci, on trouve la « moelle de rotin », d’un ton plus blanc. Tous ces éléments permettent déjà quelques variations de couleur naturelle du rotin, sans avoir à travailler artificiellement. De plus, la couleur varie sensiblement entre le rotin et les autres fibres naturelles telles que le kubu (plus sombre), l’osier (plus clair), l’Abaca (plus marron) ou le bambou. Il est donc possible de jouer avec tous ces matériaux pour réaliser un fauteuil en rotin blanc, gris ou jaune, par exemple.

 

Colorer artificiellement le rotin

Le rotin est coloré de façon ancestrale et naturelle en Indonésie, depuis des siècles. La méthode consiste généralement à utiliser les fruits du rotang (autre nom du rotin), qui offre un colorant rouge foncé naturel et puissant. Certains autres fruits asiatiques peuvent être utilisés.
Il est également possible de recourir à une coloration « classique» à la peinture. Il est souvent conseillé d’opter pour une pose à la bombe, afin d’atteindre tous les espaces entre les tresses (et pour se simplifier la vie) pour un résultat uniforme. Une pose au rouleau offrira au contraire un effet patiné, idéal dans un intérieur vintage.
Sachez toutefois que certains matériaux comme le Bambou ne tiennent pas très bien la teinte. Des produits spéciaux devront en plus être utilisés pour fixer la peinture, comme du vernis, et un entretien sera réalisé régulièrement pour éviter la décoloration.

Nos Clients
sont Satisfaits :

Livraison rapide
garantie de 3 à 6 jours

Paiement Sécurisé en 4 X sans frais

Large Gamme en Stock

Meilleurs Prix Garantis